Besoin de vous parler à coeur ouvert.

Faire partie du monde la spiritualité aujourd’hui implique de nombreuses images, pensées, visages, pratiques, certitudes, qui ont souvent pour effet de nous éloigner de notre réalité propre. L’Humain a toujours eu cette capacité étrange à placer l’autre dans une case, un terme, une certitude. Certainement parce qu’il apprend depuis longtemps à penser avec son intellect plutôt qu’avec son cœur. Et c’est aujourd’hui quelque chose qui me pèse et m’éloigne de cette passion qui m’étreignait au départ. 


Nous voici à l’aube du 1er janvier 2021, et on peut oser dire que l’on mérite des félicitations d’être arrivés jusque là en un seul morceau ! Courageux que nous sommes, nous avons pu constater combien nous sommes capables de nous adapter au changement … Peut-être même un peu trop, dans certains cas.

 

Comme cet article est un partage à cœur ouvert, je vais donc vous parler un petit peu de mon année 2020. En bref, promis, enfin je vais essayer !

 

 

Mon année 2020 a commencé avec le départ de Tyna. Ceux qui me connaissent ou me suivent depuis un moment le savent, elle était mon monde. Elle tintait chacun de mes souffles d’une lumière si spéciale dans laquelle j’ai été lovée durant 17 longues années à ses côtés. Et le 4 janvier, elle prenait son billet pour sa maison du ciel. Je vous avais d’ailleurs partagé un bout de notre histoire ICI. L’année 2020 commençait donc avec le deuil le plus difficile vécu jusqu’ici.

Le coco vivi est arrivé dans notre vie en Mars 2020, remettant en question nombre de mes projets … De nos projets à tous. C’est à partir de ce moment là que j’ai compris … Mon intuition d’adolescente était en train de se réaliser. Je disais depuis des années « Notre société telle qu’on la connaît est vouée à disparaître. Tout changera dans 10 ans maximum. », c’était en 2010.

En parallèle, voilà trois années environ que j’ai officiellement lancé mon activité de soins énergétiques et celle-ci a vu un réel bon cette année, à mon plus grand bonheur. J’ai accompagné des centaines de personnes dans leur évolution spirituelle et personnelle. J’ai visité des centaines de mondes de l’esprit, de dimensions incroyables et ai été tellement de fois touchée par toutes ces histoires de vie. Ce métier passion, ou plutôt, cette part de moi devenue un métier, me remplie de joie encore chaque jour.

Et en octobre nous avons, avec mon conjoint, laissé notre maison que nous habitions depuis 3 ans. Pour vivre dans un camion aménagé, afin de voyager autour de l’Europe.

Une année bien remplie dans les faits, et qui a malgré tout a vu certaines choses perdurer, grandir, allant à l’encontre de mon évolution personnelle. C’est pour cela que je choisis de vous partager cet article aujourd’hui. Je crois que jusqu’à maintenant, je manquais encore un peu d’authenticité dans mes partages.

 

 

 

 

Car il y a une ombre au tableau.

Cette année 2020 a aussi été l’année où j’ai eu tendance à m’éloigner de cette flamme qui m’anime depuis toujours. Parce qu’être thérapeute aujourd’hui est devenu aussi répandu que d’acheter une baguette à la boulangerie. Je le dis avec une pointe d’amertume qui me sert le cœur : ce métier ne revêt plus la même authenticité. C’est la perception que j’en ai actuellement.

Parce qu’il est utilisé comme un moyen facile de surfer sur cette vague « magique », « incroyable », parfois simplement dans une quête de reconnaissance. Tout cela en utilisant, pour certains, quelques babioles de chez Cultura, après avoir fait 10 formations spirituelles opposées et mélangées, qui auront donné l’espoir de trouver enfin cette « légitimité » de devenir énergéticien.

Aujourd’hui, j’ai honte de dire à voix haute quel est mon métier. Pas parce qu’il me fait honte. Mais parce que je redoute d’entendre cet éternel « Encore une magnétiseuse … Mais t’en es une vraie toi au moins ? ».

Oui, on en est rendu là.

Et je ne m’excuserais pas de ces paroles.

Devenir énergéticien, pour moi, c’est avoir passé des années à écouter le ciel, la terre, les oiseaux, le vent, la vie, pour qu’ils nous expliquent enfin certaines vérités essentielles de l’existence. Mais c’est surtout avoir conscience que la quête n’est jamais terminée, et que la vérité n’est pas ici. La vérité elle est partout et nulle part en même temps. Être énergéticien, c’est voyager entre les mondes pour toucher l’âme de cette personne qui, perdue dans son personnage, a besoin de retrouver son essence profonde.
C’est de peut-être oser douter de soi, mais jamais du ciel. Parce que le seul vrai obstacle est logé dans la tête de l’homme qui se questionne. Tandis que la vraie magie se trouve dans le cœur de l’Univers … Partout, donc.

Ce métier, c’est une mission du cœur, on ne vit, on ne dort, on ne pense que pour servir ce grand plan dont les détails nous échappent pourtant. C’est accepter de servir quelque chose de plus grand en sachant que tout sera toujours pourvu. Mais c’est aussi accepter son humanité et son désir de quête de connaissance.

 

 

 

Ce n’est pas acheter 2 livres à la mode, regarder 3 vidéos YouTube et faire une formation d’un week-end à des milliers d’euros. Non, cette vocation elle se trouve dans le cœur. Tout le reste n’est que guide et complément. Nous pouvons tous soigner oui, comme nous pouvons tous faire un gâteau. Mais je crois que cette intensité du thérapeute, de celui qui se sent missionné, ne se ressent que chez celui qui écoute au-delà des sons, voit au-delà des apparences et pense au-delà de l’intellect.

Mais s’il vous plait, tentez d’entendre ce que je veux dire. Les pierres sont des êtres particuliers, et certaines personnes ont un vrai lien avec elles, un lien de sens, authentique. Certains voient des merveilles dans des livres qui ont du sens, car ils savent lire entre les lignes. D’autres créent ou participent à des initiations merveilleuses, qui réveillent et révèlent des parts cachées qui n’ont besoin que d’un guide, une direction pour éclore.

 

Combien de fois avez-vous eu à faire à cette authenticité ?

 

Combien de fois ai-je entendu : « Je veux développer mes capacités médiumniques pour en faire mon métier, quel est le mode d’emploi ? ». Oh je ne blâme personne pour ces paroles, car bien souvent ces jolies âmes n’ont juste pas encore appris que cela ne fonctionne pas de cette manière. Mais si elles le croient, c’est bien que mes lignes précédentes ne se trompent pas.

Je suis simplement triste que la voix des médiums authentiques, soit étouffée par des balivernes de café du comptoir et des croyances erronées, qui fourvoient les âmes en quête, avec des objets ou des formations hors de prix, dépourvues de sens. Car aujourd’hui, vous êtes nombreux et nombreuses à me dire « Avec tout ce qui se dit, je suis perdu(e), je ne sais plus quoi penser ! ».

Pourquoi ?

Parce que le principal message, qui est pourtant souvent négligé par ceux pour qui cette activité est un business … Est que vous n’avez besoin de personne d’autre que de vous-même pour connaître la vérité … Votre vérité ! Il n’y a qu’une poignée de médiums qui osent dire haut et fort : « Ce que je fais n’est pas si spécial, ce qui est spécial, c’est le cœur que je met dans ce que j’entreprends ! ».

Après tout, il faut être maso pour dire aux autres « Je peux vous dire que fondamentalement, vous n’avez pas besoin de moi » alors que c’est son gagne pain.

Mais qu’est t’on venu faire ? Servir la conscience universelle et la joie ? Ou la superficialité d’une spiritualité occidentale basée sur l’apparence et la matérialité ?



Ouvrir ses perceptions, entendre l’inaudible, voir l’invisible, tout cela est une quête du cœur. Et si cela vit si fort en vous, que vous sentez le besoin de le partager, alors je serais heureuse que vous en fassiez un métier, le monde a besoin de vous. Car la légitimité sera en vous, elle sera là, dans chacun de vos souffles, dans chacun de vos gestes, dans chacune de vos cellules. Rien ni personne d’extérieur ne pourra légitimiser plus que vous, cette profonde sensation que, vous êtes là pour servir l’Amour. 

Et force est de constater que cette année 2020 a vu fleurir les : « Développer vos capacités en 5 jours » « La vraie formation pour devenir thérapeute » « Devenir entrepreneur spirituel », … Et j’en passe.

Tout cela m’a donné envie de me cacher dans un trou, sentant que l’on pourrait me coller l’étiquette du « business spirituel », risquant d’entacher ce que mon cœur tente pourtant d’exprimer en réalité. Cela me poussant bien souvent à refréner chacune de mes idées, de peur qu’elles ne se fondent dans une masse de non sens et de superficialité.

Mais finalement, celle que j’ai puni, c’est moi, ainsi que tous les gens qui me soutiennent et me suivent au quotidien. Ces âmes dans une quête de sens, qui se sentent portées par des mots dont l’enseignement est comme une paire d’ailes, accrochée dans un dos parfois tant chargé par le poids des émotions.

 

 

 

Alors aujourd’hui, 31 décembre 2020, je me promet de retrouver l’amour du partage et de la vie. D’exprimer la quête de sens, et non la quête de visibilité. D’accepter ce qui doit être et de simplement servir en faisant ma part. Le reste n’est pas de mon ressort.

À vous qui me soutenez, à vous qui avez cru et croyez encore en moi, merci du fond du cœur, vous me portez lorsque j’oublie de le faire pour moi-même. À vous qui voyez au-delà du nombre d’abonnés, de l’allure ou de l’âge, merci infiniment.

Mais merci aussi d’être de plus en plus nombreux à soutenir mon travail, à partager ces créations du cœur et de me permettre d’évoluer chaque jour.

Cette année 2020 aura eu la précieuse faculté de me révéler la profondeur de ce que je suis, et non de ce que l’autre pense reconnaître en moi.

Ceci est une promesse, je ferais entendre la voix de mon cœur, tant que celui-ci continuera de battre.

 

Léa 🍀

Spread the love

12 thoughts on “Besoin de vous parler à coeur ouvert.

  1. J’aurais tant à dire et a confirmé en même temps… mais je suis sans mot. Tout est si bien dit et si bien exprimé.
    Alors un GROS MERCI du fond du coeur de mon âme a la vôtre.
    Bien heureux de partager sur nos chemins.

    Namasté

    1. Ce merveilleux commentaire apaise mes craintes. Merci d’avoir pris le temps de lire ces mots. Merci du soutien, merci, merci, merci !

      Léa 🍀

  2. Merci de ce partage d’émotions.
    Je te découvre depuis peu, et j’ai déjà toute confiance en toi.. le ressenti du Coeur.

    Merci ..

    1. J’en suis ravie, merci infiniment de prendre le temps de m’écrire ces mots touchants.
      Quel plaisir d’avoir de si magnifique personne lointaines et proches à la fois.

      Léa 🍀

  3. Léa je te souhaite une une merveilleuse année 2021… Je trouve très rassurant et très vrai ce que tu écris…. Merci à toi et à bientôt pour de nouvelles aventures…. 🙏Dorothee

    1. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire cet article. Je te souhaite également une merveilleuse année 2021 !
      Et bien sûr, à bientôt pour de nouvelles aventures !

      Léa 🍀

  4. Bonjour Léa,
    Je vous rencontre grâce à une sciatique qui bloque mon mollet et je remercie l’univers de m’avoir permis de vous lire aujourd’hui ❤️
    Merci pour tout votre être, votre âme est belle et votre cœur généreux! Vous êtes unique, gardez confiance en vos dons si précieux pour l’humanité 🙏
    Belle année à vous,
    Marie 🦋🥰

    1. Quel message merveilleux ! Merci infiniment !

      Une sciatique hein ? Je dirais que lorsque choisir un chemin nous angoisse au point de nous taper sur les nerfs, alors le nerf devient douloureux et bloque le mouvement.
      Car si choisir devient trop difficile, autant rester sur place.
      Je ne sais si cette symbolique vous parlera, mais on ne sait jamais !

      Merci encore pour cette grande bienveillance. Prenez soin de vous.
      Très belle année 2021 ! 🌹

      Au plaisir de vous lire de nouveau !

      Léa 🍀

  5. Chère Léa,
    Tu as mis des mots sur un questionnement qui me travaille depuis un moment. Ces derniers mois, j’ai eu peur qu’on me voit comme une professionnelle de l’énergétique. Je partage beaucoup. Je suis curieuse. Je m’apprends pour moi, avec mes croyances. Je travaille dans le domaine sans chercher à faire partie de ce groupe. Mon interrogation ultime est justement de garder mon authenticité dans mon domaine de compétences, de choisir avec quel professionnel œuvrer et surtout comment ne pas tomber dans ce marketing spirituel ambiant qu’on commence à me réclamer. Pas facile. Tu as bien raison alors courage à toi. Bises

    1. Honnêtement, je l’ai partagé car je sens que l’on est nombreux et nombreuses à se poser ces questions, sans vraiment oser le verbaliser. Par peur d’être targué d’intolérant, d’ego spirituel, ou de quelques qualificatifs que ce soit.
      Mais parfois laisser le cœur parler c’est encourager d’autres cœurs à s’exprimer à leur tour. Et peut-être aussi se rassurer sur le fait que « oui, nous avons le droit de penser cela ».

      Je crois que tu l’as compris toi-même, tu expérimentes, et ensuite, lorsque tu t’en sens prête, tu en parles. C’est cela l’authenticité. Parler de ce que nous avons pu expérimenter. Pour que le partage soit authentique et précieux.

      Mais ce n’est effectivement pas facile. Alors courage !

      Léa 🍀

  6. Bonjour Léa, je vous ai découvert grâce à votre interview par Philippe Ferrer. Peu de personnes dans ce domaine retiennent mon attention, seulement quelques médiums et thérapeutes de l’ancienne génération et des plus jeunes qui parlent et oeuvrent avec une authenticité en voie de disparition dans notre société. Merci pour ce franc-parler de votre observation de ce qui est devenu une « industrie » spirituelle. Je partage pleinement. Ne vous inquiétez pas, les gens savent instinctivement vers qui se tourner lorsque leurs maux ont réussi à réclamer leur attention. Seuls ceux qui sont dans une demie-recherche se laissent griser par les fausses promesses des profils ésotériques « couteaux suisses ». Et quelques autres aussi (mais ceux-là ont besoin de passer par là dans leur quête profonde). Donc tout est nickel. Vous continuerez à attirer à vous les bonnes personnes en demande d’aide, et vos guides continueront à trier pour vous les envoyer. Quant aux thérapeutes d’un week-end eh bien… ils auront un jour à faire face à ce que je nomme la Responsabilité.
    Bon road trip et joyeuse liberté.

    1. Merci beaucoup pour ce très gentil retour. Je crois que ça fait effectivement partie de la quête. Mais malheureusement, lorsque l’on ne connait pas et que l’on est plein de bonne volonté. On est parfois tenté de faire confiance à qui nous offre une main tendue. Que cette main soit propre ou non.
      En tout cas je suis d’accord pour ce que vous dite à propos des « thérapeutes d’un week-end ».
      Je vous remercie infiniment de l’attention que vous portez à mon travail. Au plaisir de vous recroiser dans les commentaires !

      Léa 🍀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.