Qui sont ces fantômes dans nos maisons ?

Si vous vous êtes déjà déguisé(e)s en fantômes pour Halloween, vous allez être heureux(se) de savoir que cet article, ne parlera absolument pas de vous. Quoi de mieux que de commencer cet article avec une bonne petite dose d’humour ?

Parce qu’il est clair que les fantômes, c’est toute une histoire. Invisibles, inaudibles, peut-être même inexistants. Ils ont en tout cas le mérite, de vous avoir effrayé plus d’une fois, dans la maison de grand mémé, ou dans l’appartement de tantine. Enfant, c’était votre plus grande trouille, caché(e)s sous les couvertures, à espérer que la nuit passe en une fraction de seconde.

Mais j’aimerais aujourd’hui, lever le voile sur le plus gros mensonge infligé à l’humanité :

Non, les fantômes ne sont pas méchants.

Mais qui sont-ils ?

Revenons aux bases : la Vie et la mort

En tant que terriens, nous sommes pourvus d’un corps, qui en sommes, est complètement à l’opposé de notre véritable nature. Car à l’origine, nous sommes une âme. Un être composé d’énergie et de pleine conscience, surpuissant, omnipotent et omniscient. Une âme qui a choisi de vivre des expériences, dans différents environnements, et différentes existences.
L’une de ces expériences est la vie terrestre. Cette vie sur Terre, où l’âme expérimente la densité, dans un corps et un environnement de matière

Comme un vaisseau spatial, ou une combinaison de cosmonaute, le corps est un moyen de locomotion multi-tâches. Comme vous prenez votre voiture pour aller au travail, vous avez un jour pris votre corps pour aller à l’incarnation

Mais la spécificité de votre corps est que, vous ne pouvez pas en changer en cours de route, et personne ne peut vous remplacer à l’intérieur. Vous pouvez y inviter d’autres êtres, ou « prendre des gens en stop », mais vous en restez le conducteur, de la naissance à la mort

Notez bien que ces métaphores viennent adoucir un sujet effrayant pour beaucoup, même si mal compris. Mais également vous aider à comprendre toutes ces explications, qui peuvent vous paraitre légèrement abstraites

Donc, ce corps que nous occupons, bien que constitué selon nos caractéristiques personnelles, n’est pas l’ensemble de ce que nous sommes. Notre esprit, la fraction de notre âme incarnée dans ce corps, y est présente sous forme de « corps énergétique ». Ce corps énergétique, constitué donc, essentiellement, d’énergie. Est un corps qui nous lie à nos deux « mondes », la terre, et cet autre endroit fabuleux que certains appellent « la source », « dieu », « l’univers », …

Lorsque nous mourrons, ce corps énergétique, cet esprit que nous sommes, se dissocie du corps physique. Laissant donc à la matière ce qui lui appartient. Nous partons vers de nouvelles aventures, loin de cette vibration de densité. 

Ça c’est ce qu’il se passe quand tout va bien

Le fait est que l’incarnation, c’est une expérience qui vous emmène dans un étrange parcours. Vous êtes là, cette âme omnipotente dans un monde où rien n’a de secret pour vous. Et voilà qu’en une fraction de seconde, vous vous retrouvez dans l’utérus d’une femme, dans un corps humain en construction, et les souvenirs de qui vous êtes vraiment, s’effacent petit à petit. Puis vient la naissance, et l’instant fatidique … De l’oubli.

Vous voilà prêt à expérimenter la vie terrestre, et son légendaire oubli de qui vous êtes, et de l’expérience que vous vivez. Alors vous parcourez ce chemin, à l’aveugle, en tentant d’en saisir le sens par votre quotidien. Durant cette expérience, vous côtoyez des centaines d’humains différents. Voir même des milliers et des milliers d’humains, dans la même « galère » que vous. Et chacun tente à sa façon, de donner du sens à son existence.

Alors vous apprenez tantôt que la mort, c’est le néant. Ou que, la mort, c’est partir vivre sur une étoile. Ou alors, aller au paradis. Ou en enfer si vous n’êtes « pas sage » ! On vous parle à la fois d’un dieu vengeur, mais qui est amour. Un dieu qui vous aime inconditionnellement, mais peut vous punir pour l’éternité dans des flammes et des hurlements, si toutefois vous ne respectez pas ses conditions. Entre les projets de néant du grand-père, et le paradis vs enfer de votre grande cousine. Vous devez peut-être vous demander ce qu’il en sera pour vous !

Votre vie passe, vous choisissez la croyance qui vous parle le plus. Et vient le jour de votre mort.

En ce jour important, vous faite le chemin inverse, vous vous extirpez de ce corps physique, et … : 

« Mais ça ne ressemble pas du tout à ce que l’on m’a raconté durant toute mon existence ! ».

Le choc

Pour différentes raisons, l’après-vie ou après-mort est un choc. Parce qu’il/elle ne correspond pas du tout à ce que l’on vous en a appris. Ou encore, les circonstances de votre mort, ne vous permettent pas de comprendre, que vous êtes mort(e).

S’opèrent donc différents cas de figures :

  • Vous continuez votre vie, comme si de rien était.
  • Vous restez dans la vibration terrestre, par peur de ce qu’il y a ailleurs.
  • Vous choisissez de rester car vous souhaitez concrétiser quelque chose avant de partir. 

En soit, il y a de multiples raisons pour lesquelles vous choisissez ou non de rester dans cette vibration terrestre. Chacune de ces raisons est basée sur l’émotion ou la souffrance, cette part d’humanité en vous, qui ne s’évaporera que lorsque vous passerez « de l’autre côté ».

Venons-en au fait : Qui sont les « fantômes » ?

Les « fantômes » ce sont nos proches, nos amours de vie, nos amis, nos ancêtres, nos familles, nos voisins. Ils sont tous nos « fantômes ». Ces humains dépourvus de corps mais toujours là, en tant que personnalité issue de la dernière incarnation qu’ils ont choisi, errant autour de nous en quête d’un peu d’aide

Ils ne sont pas ces êtres effrayants dont nous avons si peur. Et il arrive bien souvent, que les « attaques malveillantes » ou les « angoisses infligées » ne soient issues que de nous-même, et de la perception que nous avons, de leurs prises de contact.

Et même s’il existe des « entités » ou « fantômes » d’une autre nature, d’autres horizons. La majorité sont simplement ceux que nous chérissons si fort

Il est donc nécessaire d’en revenir à une nouvelle base fondamentale, si l’un d’eux vous fait peur : Parlez-lui ! Expliquez-lui ! Demandez-lui de changer de lieu ! Ouvrez-lui votre coeur ! 

Léa 🌳

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.