Chapitre 3 : Mon âme jumelle monte au ciel

J’entends une voix au téléphone : « Allô ? ».  

Je ressens une telle excitation. J’ai la sensation de découvrir un monde nouveau. Et comment avoir des attentes lorsque nous ne connaissons rien de ce nouveau monde ? Je découvre tout cela le coeur libre.

Maman répond :
«  Bonjour Madame, je vous appelle de la part de ma belle soeur. C’est pour ma fille, Léa. Il est probable qu’elle ressente et voit des personnes décédées. Nous n’y connaissons rien, on ne sait pas vraiment quoi faire de ces informations. »

Je sens maman désarçonnée mais elle garde le cap. Elle a l’air tellement impliquée, je suis tellement fière d’elle.

La dame se présente. Elle nous dit qu’elle est médium, depuis toute petite, comme moi. Et que son travail consiste à accompagner ceux qui en ont besoin, pour leur permettre de gérer ces nouvelles informations qui viennent à eux. Elle nous dit qu’elle communique avec les défunts, et qu’elle est « passeuse d’âmes ».

Maman et moi la questionnons : « Qu’est-ce qu’une « passeuse d’âmes » ? ».

Elle nous répond fièrement : « Une passeuse d’âmes permet aux défunts de rejoindre la lumière. Cet autre côté qui les attend une fois qu’ils ont quitté leur corps de matière. La passeuse d’âme crée le passage pour les mener à cet « au-delà » dont tout le monde parle. »

Dans ma tête, des milliers d’idées se forment et se déforment.
Dans ce cas, une passeuse d’âme serait comme un taxi ? Il vous emmène d’un point A à un point B, en utilisant un véhicule. Hmmm, je ne sais pas vraiment si j’ai tout compris.

Elle continue : « Votre fille est effectivement médium elle aussi, je peux le sentir. Et les médiums attirent les défunts. Car ils sont plus visibles que les autres êtres humains, qui n’ont pas développé leur médiumnité. »

Maman demande : « Que voulez-vous dire par « plus visibles » ? »

Sa réponse nous éclaire : « Je vais vous donner un exemple. Imaginez un champ, sur lequel seraient implantés des milliers et des milliers de lampadaires. Il fait nuit, et la plupart des lampadaires sont éteints. Il n’y en a que quelques-uns d’allumés. Lesquels voyez-vous le mieux ? Les lampadaires allumés ! Voilà ce que sont les médiums pour les âmes errantes, des lumières qui scintillent dans la nuit, au milieu d’un champ de lampadaires éteints. »

Avec ces explications nous comprenons toutes les deux, mieux, ce qu’est une passeuse d’âme, et ce qu’est une médium.
Des médiums sont repérables à ce qu’ils dégagent. C’est une sensibilité particulière, qui les rend vulnérables, ou du moins repérables.

La médium nous demande de quelles façon se manifestent mes ressentis. Alors je lui explique que je vois des gens, mais étonnamment, je ne les vois pas avec mes yeux. Mais plutôt comme s’ils apparaissaient dans ma tête. Cependant, je sais qu’ils ne viennent pas de mon imagination.
Je tente de le lui expliquer, mais je ne suis pas convaincue par mes paroles. Étonnement elle me comprend, et réussie même à m’expliquer pourquoi ce ressenti semble si difficile à exprimer :
« Ce que tu me dis est tout à fait normal. En fait, nous sommes dotés d’un 3ème oeil. Celui-ci est situé au niveau du front, entre tes deux sourcils. Ce troisième oeil est le siège de ta vision subtile. Celle que l’on appelle 6ème sens. Tes perceptions passent par ce troisième oeil. Ce qui explique que les images, parviennent directement dans ton esprit, et non par tes yeux de matière. »

Tout cela est tellement fou. Je comprends tout ce qui m’arrive depuis si longtemps. Je comprends les impressions de ne pas être seule. Les images détaillées de personnes qui apparaissent dans ma chambre. Je comprends les informations qui me parviennent sans raison.

J’en viens donc à lui avouer que j’entends toujours quelqu’un marcher à côté de mon lit la nuit. Et que je n’ai jamais, jamais la sensation d’être seule. Peu importe où je vais. Je précise également que cette sensation, me fait très peur.

Sans se faire attendre, elle m’informe qu’elle voit une petite fille.

Une petite fille ? Comment peut-elle voir ça, alors que nous communiquons par téléphone, à plus de 500 km de distance l’une de l’autre ?
« Je la vois car lorsqu’il s’agit de médiumnité, il suffit d’être connecté(e) énergétiquement à notre interlocuteur. Pour capter des images, des ressentis, des odeurs, des mots, … Ainsi je vois très bien cette petite fille qui est près de toi, depuis ta naissance. »

Depuis ma naissance ? Mon coeur s’emballe, mon corps réagit, sans comprendre pourquoi.
J’ai cette sensation que je peux lui faire confiance, je sens cette vérité me bouleverser. Mes poils s’hérissent. Je regarde maman, maman me regarde. Et nous pleurons, toutes les deux. Ç’en est trop. L’émotion est si forte. Que nous arrive-t’il ? Que sommes-nous en train de vivre ?

Nous sanglotons toutes les deux, éprises de cet instant si fort, si troublant. Nous sommes dans un autre monde, loin de celui que nous avons toujours connu. Il nous est impossible de savoir si nous pleurons de joie, ou de tristesse, de soulagement ou d’inquiétude.

Mais la médium continue : « Chacun de nous avant de venir sur Terre, choisit sa famille, ses parents, sa ville de naissance, et les épreuves qu’il veut traverser, du moins dans les grandes lignes. Cependant, il arrive souvent que deux âmes descendent pour un même corps. Ce sont en quelque sorte deux âmes jumelles. Malheureusement, il ne peut y en avoir qu’une qui intègre ce corps. Et celle qui a choisi de s’incarner, c’est toi. Cette petite fille qui est là, c’est cette âme qui t’a accompagné lors de ton incarnation. Mais au lieu de repartir, elle est restée avec toi, depuis ta naissance. Peut-être même qu’elle t’accompagnait déjà, lorsque tu étais dans le ventre de ta maman. »

Je prends cette information comme un coup de fouet. Je saisis chaque parole, mais mon esprit s’embrouille. Chaque mot est un tour de sèche linge dans ma tête. Tout me parait fou, et à la fois d’une délivrance profonde. Enfin je comprends, enfin des mots sont posés.
Et de nouveau nous pleurons à chaudes larmes, avec maman.

« Pour le bien de cette âme, il va falloir l’accompagner, l’aider à partir. La vibration terrestre n’est pas la plus adaptée pour elle. Car elle doit utiliser ton énergie pour continuer d’exister ici. C’est épuisant pour toi, comme pour elle. Es-tu prête à l’accompagner ? C’est toi qui vas le faire, je vais te guider. »

Quoi ? Moi ? Faire « monter » une âme ? Quoi ? Je, heu, mais comment fait on cela ? Je ne vais jamais y arriver. Je ne suis pas capable de faire ça, pas moi !

« Tu vas y arriver. Concentre-toi, et ferme les yeux, cela devrait t’aider. Tu vas imaginer que tu es debout au milieu de la route, devant ta maison. Ne le fais pas en vrai, seulement avec ton esprit. »

Je tente de faire ce qu’elle me dit, et j’ai la sensation de plutôt bien y arriver : « C’est bon, j’y suis. »

« Bien, alors maintenant, tu vas inviter cette petite fille qui t’accompagne, et tu vas lui demander de venir près de toi. »

Ce moment est de plus en plus fou : « C’est bon, elle est avec moi. »

« Alors maintenant, tu vas imaginer qu’une grande colonne de lumière venant du ciel, apparait devant vous. »

J’y arrive, j’y arrive ! Ouah, cette colonne est magnifique : « C’est bon la colonne est là. »

« Alors maintenant tu vas dire au revoir à cette petite fille, et tu vas lui demander d’aller dans cette belle colonne lumineuse. Et lorsqu’elle y sera, tu feras monter cette colonne avec elle dedans. Pour l’accompagner jusqu’à la lumière. »

Je me concentre, l’émotion est palpable. Cette belle colonne est face à moi, cette petite fille est à l’intérieur, elle me regarde. Et dans un aurevoir, je la laisse s’envoler vers le ciel…

Voilà, elle est partie. Elle est restée 8 ans avec moi, 8 longues années à vivre au quotidien avec moi. Sans même que je le sache. Et à peine retrouvées, je la laisse partir. Dans un flot de sanglots, je sens que plus rien ne sera jamais comme avant. Je suis une nouvelle personne, riche de toutes ces nouvelles informations. Dont je ne sais pas encore quoi faire.

Maman me regarde, en pleurs, et me dit qu’elle est fière de moi. Toutes les deux en état de choc. Nous nous serrons dans les bras.

Une étape importante de ma vie vient de se dérouler, et je n’étais pas seule.

Je me sens libérée d’un poids. Avec l’intime conviction que maintenant je vais être tranquille.

                                                                                              ***
Quoi ? Tranquille ?

Je vais vite comprendre que l’avenir va jeter d’un revers, ce qu’il reste de mes certitudes. Et mettre une nouvelle fois mes émotions à l’épreuve.

Léa,
Nouvelles Vibrations 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.