Faire de votre année 2019, une année merveilleuse !

Chaque passage d’une année à l’autre est l’occasion pour nous d’une rétrospective de l’année passée. Mais également, et bien plus souvent, de la naissance de nouvelles résolutions. Car nous souhaitons souvent devenir une meilleure personne, plus saine d’esprit, dans un corps sain et sans jugement. Il y a les détracteurs du nouvel an, qui scandant haut et fort que le 31 décembre et le premier janvier, ne sont qu’une succession de jours identiques.

Mais aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ce que m’inspire le passage dans une nouvelle ère. Comment faire de ce pas-sage, une occasion de grandir et d’en apprendre plus sur soi-même ? Comment profiter de cette transition, pour s’impliquer durablement dans une prise de responsabilité dans notre vie ?

Que cette nouvelle année soit un signe de transition, ou non, pour vous. Je vais vous faire part de ce que m’inspire cette importante époque de l’année.

 

Nouvelle année : Véritable transition ?

 

Nous sommes le 31 décembre 2018. Demain, c’est le 1 janvier 2019. Se mêle en nous diverses émotions paradoxales. Une sorte de mélange entre la nonchalance, la culpabilité, l’envie, l’angoisse, le bonheur, la persévérance … Le passage dans une nouvelle année est révélateur de la personne que nous sommes. Mais il est légitime de se demander, ce qui rend ce passage du 31 au 1er, si important ?
Je ne le rappellerais jamais assez, mais le temps n’est qu’un concept. Le temps, n’existe pas au-delà de notre vibration terrestre. Le temps est un ami, un repère, un collègue, un professeur, un farceur, un ennemi aussi, parfois. Ce qui lui donne son importance, c’est notre intention. L’intention que nous posons sur notre perception, d’une part de lui-même. Le temps est ce que nous en faisons. Le passage d’une année à une autre est donc, ce que nous en décidons.
Vous décidez que ce passage est significatif et marqueur de nouvelles idées ? Alors il le sera.

Chaque année, nous espérons que la nouvelle sera meilleure que la précédente. Et généralement nous entendons nos proches nous avouer que : « Ben, ça ne peut pas être pire ! Mais, j’ai espéré la même chose l’an dernier, et ça ne s’est pas réalisé. Espérons que cette année sera la bonne. ».
Et vous savez quoi ? Ces mots sortent souvent de la bouche de personnes persuadées, qu’elles n’ont aucun pouvoir sur leur vie. Qu’elles sont de toute façon, soumises aux injonctions terribles de l’existence.

J’ai déjà prononcé ces mots. J’étais cette personne soumise aux avalanches d’imprévus, aux ouragans d’émotions, et à la désespérance permanente. Aujourd’hui mon discours est tout autre. Parce que j’ai repris les rennes, et j’ai décidé de mener la danse. La vie est faite d’imprévus, l’un prévu. Comme son nom l’indique, l’imprévu (un prévu), ce sont ces évènements que notre âme a décidé de vivre, avant de s’incarner. Mais dont nous avons tout oublié, de sa temporalité, à sa forme, et même l’implication de nos proches dans ce dernier. Alors, lorsque cet imprévu décide de pointer le bout de son nez, nous scandons à l’Univers tout notre désespoir et notre désarroi. Lorsqu’une année entière s’écoule, c’est nombre de ces un-prévus qui décident d’appartenir au temps, repère de notre quotidien.

Dans ces conditions deux choix s’offrent à nous :

Je décide de subir ces évènements. Mes émotions sont trop fortes pour que je puisse prendre du recul, et faire de ces instants, des apprentissages (apprentis-sage). Je ne peux faire quoi que ce soit face à cette vie faite d’imprévus et d’incompréhensions (l’incompris est l’un-compris). Je décide de voir la face visible, superficielle, du sens de chaque chose. Je ne peux plus agir lorsque mon libre arbitre ne se présente pas de façon flagrante.

Je décide de me souvenir que l’imprévu a été choisi, par moi-même, par mon âme. Et qu’il était décidé que je l’oublie, pour mieux m’en souvenir, et mieux comprendre ce que j’ai choisis d’apprendre par cet événement. Je choisis de voir la face cachée du sens de chaque chose. Alors que certains me scandent que c’est un imprévu. Je choisis de me rappeler que c’est l’un-prévu. Alors je soutiens cette part de moi-même, qui relativise, prend du recul, et apprend. Je décide d’être à l’écoute de mes intuitions. Et je me rappelle que cette vie est une page blanche, sur laquelle je dessine tout ce que je veux voir exister dans ma vie.

 

Faire de ce passage, un rituel d’évolution

 

Chaque vibration est une vibration de création. Vous pensez quelque chose, celle-ci se manifeste en énergie ou en matière. Cette loi est cependant moins compréhensible pour nous humains, car la matière nécessite une certaine temporalité, avant d’incarner en densité, l’objet de nos pensées. 
Si vous étiez dans une vibration d’énergie, à l’instant-même où vous pensez à un « objet », celui-ci apparaît dans l’instant. Dans notre vibration terrestre, ce processus est le même, mais la temporalité diffère. Pensez à cet objet des heures, des jours, des mois durant, et celui-ci apparaitra. Par une accumulation de manifestations extérieures, qui auront œuvré à vous apporter l’objet de vos pensées, en densité.

Depuis des décennies, le nouvel an est considéré comme un renouveau. Une étape importante dans l’attente d’une nouvelle année, et d’un nouvel élan personnel. C’est une forme de pensée-créatrice à part entière. Mais il est vrai également, que ces pensées-créatrices appelées « Bonnes résolutions » ne sont que rarement tenues dans le temps.

 

Quelques conseils pour se libérer du passé, et accueillir l’avenir par des transformations durables

 

Certains rituels peuvent apparaître comme futiles et sans intérêt. Bruler un bout de papier griffonné, brûler une bougie, faire des offrandes, réciter une prière, faire une liste, … Mais ils sont loin d’être dépourvus de sens. Car, je le vois très régulièrement lors de séances de soins, conscientiser (rendre conscient) quelque chose, est un réel catalyseur de manifestation dans la matière.

Lorsque vous émettez une pensée, celle-ci se diffuse dans l’Univers, pour ensuite se manifester dans la matière.

Je suis plus jeune, je viens d’avoir 18 ans. Je passe mon permis et suis donc à la recherche d’une voiture. Mon petit ami possède une Seat Ibiza, il adore cette voiture, et m’en fait sans cesse les louanges. Mon intérêt pour cette voiture grandit de jour en jour. Mais il est peu probable que je puisse m’en procurer une de si tôt. Je continue donc mes recherches, de tous modèles, chaque jour. Il y a très peu de véhicules d’occasion en vente à ce moment de l’année. Il est difficile de trouver un véhicule digne d’intérêt. Mais l’idée d’une Seat continue de me trotter en tête. Lorsqu’un jour, plusieurs semaines plus tard, une annonce pour la vente d’une Seat Ibiza fait son apparition. S’en suit un premier contact avec le vendeur, puis une rencontre.
J’ai très facilement pu me la procurer. Cette voiture est apparue de nulle part, pile au bon moment, correspondant à ma demande intérieure. Et elle me balade encore aujourd’hui, dans toutes mes aventures.

 Il est donc important de ne jamais laisser s’évanouir, un désir, une idée, une envie. Peu importe le temps nécessaire à leur concrétisation. Car l’Univers met en œuvre nombre d’aides extérieures, afin de concrétiser nos envies.

Vous avez envie de changer quelque chose dans votre vie ? Accordez-vous une minute par jour, pour y penser, en rêver, et commencer à le mettre en œuvre.

Remplacer « je dois » par « je veux » ou « j’ai envie de » est l’un des meilleurs moyens pour rendre concret et durable, une nouvelle habitude. Chacune de nos paroles est une vibration émise. Nos corps énergétiques réagissent à chacune d’entre-elles.

– Dites : « Je dois arrêter de fumer », alors vos corps énergétiques s’affaiblissent. La vibration est basse, l’envie n’est pas présente. Arrêter de fumer devient une obligation, une injonction extérieure. Les chances d’accéder à l’arrêt de la cigarette, sont minces.

– Dites : « Je veux arrêter de fumer » ou « j’ai envie d’arrêter de fumer », vos corps énergétiques répondent favorablement à cette impulsion vocale positive. L’intérêt personnel est présent, la décision est prise par une demande intérieure. Vous avez de nombreuses chances de parvenir à l’arrêt total de la cigarette (en gardant la notion de temps comme étant indispensable dans le processus de progression).

Vous pouvez faire une liste de tout ce que vous aimeriez concrétiser en 2019, est un bon moyen de se fixer des objectifs, sans pour autant culpabiliser, si ces derniers ne le sont pas. Il est très important de s’accorder de la douceur et du pardon. Un objectif non concrétisé en 2018, est peut-être en fabrication, et prévu par l’Univers pour 2019. Certains objectifs vous correspondront peut-être en 2018, mais ne seront plus viables et dignes d’intérêt, pour cette nouvelle personne que vous êtes aujourd’hui.

Le 1er janvier 2018, j’ai établi une liste de l’ensemble des choses que je souhaitais concrétiser durant cette nouvelle année. Il y a quelques jours, j’ai été agréablement surprise de voir, que nombre de ces objectifs avaient été remplis. Parfois différemment de ce que j’avais espéré. Ma première réaction fut une grande fierté, et l’envie de refaire une liste d’objectifs pour 2019. Demain, je rédigerais donc cette liste, avec l’envie profonde de m’accorder ces plaisirs, tout au long de l’année.

 

Nouvelle année signifie aussi la conscience de se délester du passé

 

Chacun de nous est constitué de son propre passé. Dans cette dimension temporelle, il y a un avant, un maintenant, et un après. Mais il est nécessaire de savoir aimer son passé, peu importe les couleurs dont il est peint. Tandis que le présent est un subtil pont vers un avenir en construction.

Écrire sur un papier, tous ces évènements dont nous avons besoin de nous délester, pour mieux appréhender le futur. Un rituel symbolique concret, consiste à écrire sur une feuille de papier, tout ce dont nous souhaitons nous libérer, émotionnellement, physiquement, … Ce papier est un symbole, la marque de foi, de notre volonté de s’affranchir du poids de la souffrance. Mais ce papier ne nous est pas destiné. Il est destiné à la mère de tous, la mère des mères : la Terre. Notre mère Terre est capable de nombreuses et belles choses. Notamment lorsqu’il s’agit de transformer une énergie. La Terre neutralise, elle remet au neutre ce qui doit l’être. En lui offrant votre liste, votre lettre, demandez-lui de neutraliser chacune de ces valises émotionnelles. Demandez-lui de vous libérer du poids du remord, du regret, de la nostalgie, et de neutraliser la lourdeur de ces mots. Remerciez-la, du fond du cœur. Et souhaitez-lui d’en faire une source d’énergie nourrissante pour elle, et l’ensemble des habitants de la Terre.

 

Peu importe l’importance que vous donnerez à ce passage vers la nouvelle année, elle sera source de nouveaux apprentissages. Une belle nouvelle année ne prend pas forcément sa base dans d’incroyables résolutions, intenables. Elle prend sa base dans un nouveau regard sur la vie et ses imprévus parfois accablants, pour nous humains. Voyez les épreuves comme de grand apprentissages, et des occasions de vous surpasser sans cesse. Apprenez-en d’avantage sur vous-même, et sur l’autre. Soyez curieux et curieuses de la vie, et de ce qu’elle a à vous offrir. Vous aurez le temps de vous reposer plus tard, faites-moi confiance.

 

Léa,
Nouvelles Vibrations 🍀

 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.